Domaine de Marcelin. Ecole d'agriculture et de viticulture. Morges

Domaine de Marcelin. Ecole d'agriculture et de viticulture. Morges
Widmer Lionel
Avenue de Marcelin 29, CP 849
1110 Morges 1
t: 021 557 92 78/76
f: 021 557 92 70
p: 079 696 36 05
www.vd.ch/themes/economie/agriculture/les-produits-des-domaines-de-letat-de-vaud
pascal.wulliamoz@vd.ch
Plan d'accés

Le domaine

Le Domaine de Marcelin : sur le coteau qui domine la Ville de Morges, la vigne occupe un site privilégié. Exposé plein sud, face au Mont Blanc, le terroir argilo-calcaire du domaine bénéficie
du doux climat des rives lémaniques. Un rapport de 1602 mentionne au lieu-dit Marcelin, des arpents de vigne; un plan de 1689 en montre l’importance.

Le Domaine de Marcelin est créé en 1921 pour assurer la formation des jeunes viticulteurs vaudois et romands. Il occupe 7.5 hectares de coteaux où sont cultivés 17 cépages différents, principalement conduits en cultures étroites et mi-hautes.

L'homme

Lionel Widmer, fils de viticulteur, est diplômé de l’école d’ingénieur de Changins en œnologie. Il a poursuivi sa formation dans différentes exploitations viticoles suisses ainsi qu’aux USA où il a appris la finesse de l’élevage en barriques.

Épris de cette culture, il est ensuite nommé à l’école d’agriculture de Marcelin pour transmettre ce métier aux apprentis viticulteurs et cavistes. A la recherche constante de défis, il prend plus tard la responsabilité du domaine viticole de Marcelin et de ses vinifications.

Dynamique et soucieux de son travail, il poursuit les essais de vinifications ainsi que l’élaboration de vins de qualité que son prédécesseur Philippe Charrière avait mis en place.

La cave

La cave, profondément enterrée, abrite 5 vases de chêne de 40 hl, une trentaine de cuves et 65 barriques de chêne du pays, où mûrissent crus et subtils assemblages.

Qu’il s’agisse de la réception de vendange (manuelle), de pressoir, de cuvage, de maîtrise des températures ou de mise en bouteille, les équipements techniques les plus modernes sont adoptés. Ils permettent, bon an, mal an, de mettre sur le marché 50'000 à 60'000 bouteilles.